• Apnée de vin...

    Apnée de vin, sucées toxiques ramenées de l'avion

    Ivre mort camarelle, je chancelle sur l'aube

    Tu fais des seins sur mon ventre golgothe

    Je grimpe inlassable sur ton mont de grenouille

    Ouverts fantomatiques, percés comme des ouies

    Ranimés à la suite des vents et moi décomposé

    Malade explorateur je régurgite une absinthe

    Tu gravis l'hydre phalle entouré de ses bleus

    Et parmi toi mes doigts qui chahutent ton col.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :