• La nuit crocheuse d'ombres....

    La nuit crocheuse d'ombres avale quelques vifs

    Parmi les endormis qui divaguent sur l'astre

    Un épithalamiste en cauchemar de noces

    Il a vu dans les limbes venir à lui la goule

    Elle en soif de l'homme avide de ses veines

    Un mariage de sang qui ferait abreuvoir

    Le poète alarmé fuit sur ses rampes noires

    Derrière lui elle glisse impénétrable monstre

    Le boire est une étape dans sa nuit d'hyménée

    L'homme dans son sommeil court plus vite qu'un diable

    La strige le rattrape et ouvre ses robinets

    Le liquide nuptial se répend dans les draps

    Le poète en suée chavire hors de son lit

    "J'ai vu la mort venir et dieu qu'elle était belle".


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :