• Meredeeth somme Londres....

    Meredeeth somme Londres de lui fournir putes et tremblements

    A cru sur son poney il dévale les venelles insanes

    Sa prose incendiaire traite l'hiver de saison à liches soumises

    Ces ombres de la mort que Francis soudoie au comptoir du Jackgrrrr'pub

    Voici un soupeur qui mange son vieux pain

    Et un autre en patin qui trempe ses croutons

    Le quartier se malfame à coups de gurkha dans la viande des bourgeois

    Meredeeth ensache de la barbaque pour les nuits avariées

    Il arrive à la pute tout en se déclamant le chantre des rues noires

    La tamise charrie quatre porcs et un manteau de gigolo

    Y a pas loin du mouroir au comptoir des cadavres de frais.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :