• Un homme en débandade...

    Un homme en débandade que l'horizon recrache

    Sa quantité de souffle qui s'use sous le vent

    Sa course hors la ville perçue comme une fuite

    Il a faim d'un quelqu'un qui ne sait pas venir

    De la course des routes il sait le châtiment

    Il va son train d'enfer par les cris et les chiens

    Poussé par la misère nue d'un homme si ténu

    Qu'à la fin il se rompt en aboyant son nom

    Un fou à la ramasse se couche près de lui

    Qui lui ôte la langue pour savourer l'étoile.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :