• Quelques pieds de bourmelà...

    Boire , néni mon poltron chat

    Filer le train des putes, néni mon atomante

    Fatiguer le héron, au bain glauque les aramits

    Endoffer les pourtours du parti, je l'urne la mite dure

    Opacifier les murs, je traverse la manche du baron croute

    Boire, néni mon con affairiste

    Je suis si doux sur le col des ruelles chatteuses.

     

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :